English

Blog

Dernier article de blog :

Boudreault Ltee se joint a Extrn!

Publié le 10 mars 2018 par Richard Chénier

L'entreprise qui se spécialise dans la distribution d'emballage alimentaire et industriel produits d'entretient fait des soumissions et vends régulièrement aux [...]

COMMENT ÊTRE INVITÉ A SOUMISSIONNER PAR LE FÉDÉRAL POUR DES SERVICES PROFESSIONNELS

Publié le 14 juillet 2016 par zoulourichard

    COMMENT ÊTRE INVITÉ A SOUMISSIONNER PAR LE FÉDÉRAL POUR DES SERVICES PROFESSIONNELS Le gouvernement du Canada utilise 3 [...]

Hello world!

Publié le 6 janvier 2016 par parkour3

Welcome to WordPress. This is your first post. Edit or delete it, then start writing!

Twitter

Le développement de marché pour les nuls

Quand on entend développement de marché, on pense à 4 facteurs distincts : les marchés actuels, les nouveaux marchés, les produits actuels et les nouveaux produits. Ce sont les notions que l’on vise habituellement à améliorer au sein de son entreprise.

Dans les marchés actuels (les marchés dans lesquelles votre entreprise est déjà active), soit l’on veut augmenter les ventes des produits actuels, soit l’on veut développer de nouveaux produits. Dans les nouveaux marchés (les marchés convoités) soit l’on veut diversifier les marchés de nos produits actuels, soit l’on veut diversifier le portefeuille de produits.

2008-11-25_Postkarte_konform_v14.cdr

En bref, on vise quatre principales actions :

  • Augmenter les ventes
  • Diversifier les marchés
  • Développer de nouveaux produits
  • Trouver de nouveaux clients

 

Qu’en est-il des marchés gouvernementaux ?

C’est principalement la même chose au niveau gouvernemental. Par contre, les clients du gouvernement doivent d’attarder aux politiques d’approvisionnement.

Voici un exemple d’un plan de développement de marché gouvernemental :

  1. Investir dans le secteur qui rapportera un maximum, en y investissant un minimum
  2. S’informer sur les marchés visés et tous les marchés potentiels
  3. Dresser une liste des éléments comparatifs des marchés (produits/clients/avantages/désavantages) en les qualifiants par leur niveau d’investissement nécessaire
  4. Dresser une liste des objectifs à atteindre choisis
  5. Établir un plan (à moyen ou court terme) pour les échéances et les moyens pour atteindre ces objectifs visés

 

Un exemple concret :

Une entreprise d’aménagement paysager veut grandir et augmenter sa rentabilité. Les objectifs à court et moyen termes seraient possiblement ceux-ci :

  • Court terme : des investissements minimum pour des résultats maximum

Augmenter la rentabilité dès le départ en assurant une meilleure gestion des comptes et finances de l’entreprise. S’assurer que chaque client paie ce qu’il doit et à temps. Cela permettra à votre entreprise de pouvoir planifier les finances, en ayant réellement l’argent, et non «possiblement».

  • Moyen et long terme :

S’informer sur les nouveaux marchés, que ce soit au municipal, provincial ou fédéral, ça peut être une nouvelle branche du gouvernement que vous ne connaissez pas.

Dresser une liste des organismes qui vous intéresse, et ensuite renseignez-vous plus spécifiquement :

–          Y-a-t-il la possibilité de faire affaire avec cet organisme ? Si non, pour quelles raison ?

–          Quels sont les pré-requis ? (licences, certifications, etc.)

–          Combien de contrats par année octroie cet organisme, de quelle envergure, par quelle fréquence, etc ?

–          Quelle est la planification des dépenses de cet organisme ? Cherchez à consulter le PLAN TRIENNAL ou PLAN QUINTAL de l’organisme pour avoir un aperçu de l’orientation que prendront ses projets. Pour en savoir plus sur les plans triennaux ou quintaux, consultez cet article de notre blogue.

signature-4